Les Jolivettes vues par les Jolivettes!

08 mai 2006

Week end cioff jeune

Pierre, Caro, Céline et moi sommes rentrés aujourd'hui d'un fabuleux week end cioff jeune. J'en ferai peut-être un compte-rendu plus "sérieux" mais voilà un aperçu bien plus fidèle de la réalité!

On va vous cioffiser    

Bien tard arrivés

Après une longue route

Mais personne n’est couché

Dormir ils s’en foutent

Briefing pour le CC

Les 6 du whatever

C’est qu’il faut travailler

Sommes pas là pour du beurre

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

Les dortoirs en communs

Certains ont ronflé

D’autres fait les bout en train

Quand il fallait s’coucher

Le matin faut s’lever

Pour faire chauffer l’eau

Faut pas exagéré

7h c’est un peu tôt

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

P’tit dèj à Marescot

Le café qui déborde

Le pain et le benco

Des affamés en horde

Ceux de Montoire sont là

Pour nous faire à manger

Heureusement qu’ils sont là

Sinon ce s’rait Xavier

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

Ensuite tous tassés

Dans le van du chauffard

Pour aller retrouver

JF et Bernard

On a tous appris

Plein de belles histoires

Même si y’a pas Henri

On veut tout savoir

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

Travailler c’est bien

Mais s’amuser aussi

Taper dans ses mains

Et faire plein de bruit

Chanter des chansons

A en faire pleuvoir

Retenez la leçon

Pour arroser Montoire

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

Adeline nous a conté

Les musiques du monde

Certains ont joué

Sont entrés dans la ronde

Je pourrais continuer

Encore assez longtemps

Pour vous raconter

Comme on était content

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

Montoire et Montignac

Rodez et Confoles

Chambly, Port sur Saone

Gannat, Reims et Romans

Faut pas oublier

Les d’jeuns de saitn Maixent

Voilà le compte y est

Vous savez tout maint’nant

We will, we will cioff you… cioff you (bis)

On a dû se quiter

C’était fort dommage

On est tous rentré

Mais sans tourner la page

On va tous se revoir

Ici là et ailleurs

Le cioff est une histoire

Qui est dans nos cœurs

We will, we will cioff you… cioff you (ad lib)

Posté par Elo_Dodie à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 février 2006

amidonnage et commentaires sur le blog

Petit mot pour les visiteurs qui tombent sur ce site après une requête sous un quelconque moteur de recherche au sujet de l'art savant de l'amidon : certes mon article sur Berthe est un peu farfelu mais je vous assure que je l'amidonne comme ça et que ça marche!
Si ça vous a fait rire, ou même que vous avez testé, laissez un petit mot ici-même, ça fait toujours plaisir!

Ceci est d'ailleurs valable pour tout visiteur! (bon les gens des Jolivettes, c'est moins drôle mais vous pouvez aussi). Ô toi internaute qui visite ces contrées après avoir suivi le lien en page d'accueil du site officiel des Jolivettes ou en ayant interrogé les devins Yahoo et Google, ou bien encore si tu es arrivé ici d'une tout autre manière, fais nous part de ton avis sur les Jolivettes, le folklore, Berthe ou que sais-je encore!

Posté par Elo_Dodie à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 décembre 2005

Telethon : vendredi 2 et samedi 3 décembre

C'est traditionnel : tous les ans pour le téléthon, les Jolivettes font une prestation...
Cette année, c'était à Reims, rue de Vesles, le vendredi soir et le samedi après-midi.

Vendredi : devait y avoir la télé, nous avions donc décider de sortir nos dignes Berthe pour faire honneur au caméra... Vendredi matin au réveil : pluie... "Berthe va faire la tête" ai-je pensé... (pour les profanes, sachez que l'amidon, sous l'eau, ça fond... et que l'amidon fondu, ça fait que Berthe n'est plus du tout Berthe mais juste une charlotte mollassone. "ma Berthe est bien mollassone, mollassone, mollassone" comme chanterait Patrice) Vendredi midi : email de Christine, la télé ne sera pas là... ça valait bien le coup de sortir Berthe! Vendredi soir : nous nous retrouvons tous au lieu dit. Heureusement, il ne pleut plus, Berthe ne va pas fondre! Nous patientons un peu puis c'est à nous. La prestation aura lieu dans le caniveau de la rue de Vesles, entre une rangée de scooter et une de pompiers et marcheurs aux flambeaux. Après la pluie, Berthe s'est mise à redouter le feu (et l'eau c'est moins radicale que le feu sur une Berthe!) Nous entamons donc notre suite de danse et à la fin du rondeau, alors qu'il nous restait à danser les Jolivettes, Pontfa et la gigue de Romilly, voilà que le présentateur clame dans son micro "c'était les Jolivettes, on les applaudit bien fort..." Gasp! nous voilà coupés! Mais nous nous acharnerons tout de même à un final sur la gigue!
19h15; nous avions donc fini! Mais pas la soirée! Parce que les membres du CA se réunissaient pour uen réunion. Nous voilà donc à notre salle, en train de nous changer puis d'organiser une expédition MacDo, vêtus de nos capes (enfin, non, juste moi!) histoire de se sustenter un minimum pour ces longues heures de bavardage... euh! réunion
(remarque du Batou à la Chef "mais pourquoi vous faites des réunions, ça sert à rien!" et la chef de répondre "mais si c'est là que je vais savoir si je suis encore Chef" et le Batou "ah oui c'est vrai! personne ne pourrait être chef à la place de la chef que tu es... y'a bien Didine et Céline mais... elles sont un peu jeunes tout de même!" => conclusion : le Batou, s'il existait pas, faudrait l'inventer!)

Samedi : je n'allais pas au spectacle de l'après-midi, mais j'ai passé du temps à préparer le bal du soir! achat d'un collier pour aller avec la tenue, cuisine, réalisation et photocopies de tract.... Je me susi rendue chez Pierre qui servait de taxi pour la soirée, en attendant le retour de Mathilde qui elle, faisait le spectacle. Le dit spectacle devait avor lieu à 17h45. Une heure plus tard Pierre appelle ses parents (on commence à se demander quoi). Ils n'ont toujours pas danser!!! Et dire qu'ondevait être à 19h chez la chef pour un repas du genre inoubliable avant d'aller au bal à Jonchery (en fait, le plus drôle dans le téléthon, c'est le repas chez la Chef!) Paraît qu'ils ont eu droit à des chanteurs encore plusnuls que ceux de la star'ac... nous pendant ce temps on profitait du coin du feu (le bon plan!)
'fin, bon, on arrive tout de même chez la chef où la tablée est longue, comme d'hab! On délire bien, entre les plats de charcuteries, les pistache-cahuètes et autres apéricubes. Le dessert fut assez...mythique! Après les apttes de poussins du repas champêtres, voilà celles d'ours! Didiene est de bonne humeur :) On finit par se mettre en route pour Jonchery vers 21h45 alors que le bal commençait à 21h... Les jolivettes, en retard??? mais quelle idée! c'est la faute du téléthon!!!!!

Nous voilà au bal! Petite polka pour se mettre en jambe... et on est déjà crevés! (faut dire que la polka fut longue!) Peu de monde sur place mais bon, on s'est bien amusé! Daniel et Ben sont maintenant obligés de venir à la prochaine répét (z'avaient qu'à pas bien se débrouiller aussi!)
A un moment, une bourrée (bourrée "lente", ça doit être un nouveau genre!) Je danse avec Flo et à côté y'a Caro et Totof. Tout va bien jusqu'au moment où Totof essaie une nouvelle figure... ça ne marche pas au premier essai... reprise au coup d'après, Caro semble avoir compris, et paf, au lieu de repartir dans le même sens que Totof elle traverse! Le dit Totof répète donc demi-tour et fait des gestes avec les bras en indiquant un peu toutes les directions possibles : on dirait un poteau indicateur, et je l'imagine clignotant de partout pour indiquer le bon sens!!! (comme dirait Caro : XD) J'ai bien ri à ce momet et j'ai éprouvé la plus profonde compassion pour Caro : c'est qu'il me l'a déjà fait ce coup-là le Totof et je m'étais fait autant avoir!!!!!!
Nous repartons (enfin nous c'est Pierre, Mathilde, Daniel Ben et moi) vers 1H et je-ne-sais-plus-combien-de-minute, non sans avoir vu Céline revenir avec ses traditionnels stocks de lessive pour un an (bah oui, c'est comme ça que voulez-vous! Et paraît que d'autres l'ont imitée!)
Nous pendant ce temps, à chaque virage on disait à Pierre "attention au clafoutis!", celui-ci se baladant sur la plage arrière de la voiture.

Une bonne soirée bien dans l'esprit Jolivettes quoi!!!!

Elo

Posté par Elo_Dodie à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2005

bal folk

Mesdames et Messieurs,
sachez que le prochain bal organisé par les Jolivettes de Reims aura lieu le 18 mars 2006 au Foyer Rural de Champigny avec

- la Gibernotte
- Arrière-Pays
- les Jolivettes!

Qu'on se le dise! (ah euh non, ça c'est la réplique de Raymond pour les canard déchaînés!!!)

dec03_01

Posté par Elo_Dodie à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2005

Retour sur : le forum des associations

Rien de bien passionnant me direz-vous, surtout que l'essentiel du groupe était à la fête des vendanges. J'y suis toutefois allée le dimanche pour tenir le stand, tout beau avec ses agrandissements de photo (à voir sur le site des Jolivettes). Et j'ai même répondu en direct à la radio, sur "cigale FM"!

Elodie

photo_391

Posté par Elo_Dodie à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 novembre 2005

LE 35ème by Mathilde...

Nous n'avions encore pas pris le temps d'écrire sur ce sujet... il y a pourtant tant de choses à raconter...
Tout d'abord... Merci à tous!!
Merci aux danseurs, danseuses, musiciens qui vous font partager leur passion pour la danse...
Merci aux bretons de Pluneret...
Merci aux amis des Jolivettes...
Et surtout un grand MERCI aux spectateurs, sans votre énergie, vos encouragements, vos applaudissements,ce spectacle aurait été bien différent...

Le groupe Festerion Ar Brug arrive vers midi à Reims... (Je laisse ici à Elodie le loisir de vous conter ce qui s'est passé...)
Les danserus des Jolivettes se retrouvent à peu près vers 2h au Conservatoire... Les 3/4 finissent de se préparer sur place, alors que nous étions censés arriver prêt (je dis ça mo; mais i je dis rien étant la première à l'avoir fait...!!) !! Soit "natation des nattes" , soit habillage, soit maquillage,... La pression commence à monter... Les spectateurs commencent à arriver, nous entendons les bruits dans la salle de spectacle qui s'intensifient... Certains vont accueillir le public en distribuant le programme, d'autres s'isolent pour se détendre, d'autres encore discutent, rigolent, ... Chacun trouve une façn de ne pas penser à ce qui va débuter dans, maintenant, 5 minutes...
Les Bretons commencent avec leur partie de danse appelée "Le coffre à jouets"... La chef nous briffe et nous souhaite une grosse *****!! Nous nous mettons en place... Ca y'est,c'est à nous... Les 3 premières parties de danse s'enchainent (Suite de branles ; Les conscrits ; Suite de Danses), ce qui est synonyme de CHANGEMENT DE COSTUME!!! Le stress...( En tout cas, pour nous "les petits jeunes" ...)!! Vient ensuite l'heure de l'entracte... On se change pour la reprise du spectacle, quelques spectateurs "perdus" viennent soutenir des danseurs; des danseurs qui ont dérivés vont dans la salle voir leurs amis et famille; d'autes restent sagement à se concentrer, et à récupérer... C'est reparti!! Les Bretons reprennent avec une suite consacrée aux Arts... Puis c'est à nous, avec "Les vendanges" ; "La suite 1900" ; et enfin "Le bal aujourd'hui"... Nous remontons sur scène pour une dernière danse "Les Jolivettes", les 2 mariées seront Mélanie et moi-même... Nous allons ensuite chercher les bretons en coulisses, cette fois-ci ce sera Christine et une jeune bretonne... Nous partons ensuite pour une gavotte... allons dans le public pour les faire partager ce moment intense!!

La soirée s'est poursuivie mais je m'arrête tout de même ici...
Ce spectacle fut, pour résumer, un moment de bonheur, de joie qui restera à jamais gravé dans la mémoire de nombreuses personnes... Encore une fois, Merci!

Mathilde

Posté par Elo_Dodie à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

archive : 4 septembre suite

3 septembre - animation d'un mariage au Clos des Vignettes /2

Etape 2 : route et spectacle

Péripéties d'une mise en costume

Je ne reviendrai pas sur l'épisode du châle, si bien décrit par Caro! Mais ma mise en costume fut elle aussi tortueuse! Je trainais sur msn, plus ou moins décidée à me déconnecter, et vaguement en train de m'habiller, quand soudain Caro est arrivé 'mode guirlande de noel on'. Vetue d'une chemise (une innocente chemise, croyais-je à ce moment-là!) et de l'ensemble collant/culotte/jupon/cotillon, j'en étais à l'étape maquillage et c'est mon clavier que j'ai tartiné de fond de teint (vous noterez au passage que décidément, on tartine beaucoup aux jolivettes!)... un peu en vain puisque le châle de Caro est resté plié en deux! Mais surtout, en même temps que j'étais engagée dans cette opération 'sauvetage de châle", voilà que Mathilde m'envoie un sms désespéré car sa Berthe se rebiffe elle aussi (remarquez, venant de Berthe, ça n'a rien de franchement étonnant!). Ne pouvant guère faire quelque chose sans voir la dite Berthe en rebiffade, je reporte la seconde opération de sauvetage à quand Mathilde sera chez moi, vu que c'est là que Céline doit passer nous prendre. Les péripéties se sont succédées : pression de ma croix qui se fait la malle, bride des manchettes de Mathilde qui se casse, Berthe qui joue à Dumbo l'éléphant d'un côté... nous parvenons tout de même à nous installer dans la voiture de Céline, à moitié habillée seulement pour ne pas cogner Berthe, froisser le châle ni mourir de chaud - car il fait chaud!!!

La mise en place

Route sans encombre pour nous trois, et nous arrivons les premières au Clos de Vignettes, suivies de Raymond et JP et Michèle. On finit de s'habiller sur le parking, Thib accroche des châles à la chaîne, on se maquille, on compare les Berthe. Et c'est là que se produit quelque chose de terriblement traumatisant... Christine me dit "mais, tu as mis ta chemise à l'envers!"... Gros doute... et après moultes contorsions pour attraper la couture du bas de ma chemise je me rends compte que la chef a raison... j'ai mis ma chemise à l'envers! Absolument personne ne le remarquera mais me voilà perturbée pour la journée! La séance habillage se prolonge et nous sommes finalement juste en place pour faire une haie d'honneur pour les mariés et leurs invités.

Le pestacle

Flash, flash, flash... on a presque autant de succès que les mariés!

Vu le temps, le vin d'honneur se fait dehors et nous voilà embarqué à danser marche napo, branle de la belle, rondeau de reims, branle des chevaulx et gigue de romilly sur les cailloux! C'est chouette pour les pieds et aussi pour les chevilles de nos deux mi-éclopés, Raymond et Mathilde. La gigue de Romily (et Totof qui la menait!) nous entraîne entre les plates bandes et un vilain rosier raccroche sournoisement mon tablier en moire. J'entends un vague "crac" mais dans le feu de l'action, je ne constate aucun dégât... erreur d'appréciation! Mon tablier est déchiré en bas - c'est la journée des costumes décidément... Enfin, comme "de toute façon il m'en fallait un neuf", Thib va me faire un tablier en moire noire tout neuf!

Nous nous dirigeons ensuite vers l'intérieur, pour présenter une petite partie sur le thème du mariage. Qu'ils sont beaux les mariés à valser (enfin, c'est pas de la vraie de vraie valse mais bon, on leur pardonne!) au milieu de notre ronde sur les Jolivettes!). La partie suivante se fait devant un public clairsemé mais bon, voilà, c'est le lot des animations!

C'était en tout cas sympa - même si on n'a pas eu les petits fours, on a eu le champagne lol! - et surtout les mariés ont eu l'air vraiment ravis, et c'est ça l'essentiel. Quelques personnes sont également venues nous féliciter donc voilà, on n'a pas dansé pour rien!

Vers 20h15/20h30, alors que certains s'en retournent car ils travaillent demain, une poignée d'irréductibles gaulois... euh, champenois! - prennent la route de Vertus pour... l'étape 3!!!

Posté par Elo_Dodie à 21:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

archive : 4 septembre

3 septembre - animation d'un mariage au clos des Vignettes /1

Etape 1 : la mise en costume, par Caro, pêcheuse de perle

Le châle se rebiffe.
Il était une fois un châle. Non nommé lui, pas comme la grande Berthe. Ce châle venait d’être repassé, plié à moitié pour qu’il ne traîne pas par terre, et posé sur la veste paysanne. Et pendant de longs jours, ce châle resta ainsi, inachevé, enfermé dans un placard lugubre avec pour toute compagnie quelques jupes, caracos et un cotillon. Cela, bien sur, n’était pas connue de Mokkimy, qui par un samedi ensoleillé s’apprêtait à préparer son costume paysan complet, armée de ses cinq épingles. Elle sortit le châle et la veste puis tenta d’assembler les deux avec pour toute aide une notice d’épinglage préalablement écrite par Dodie.
-Oh ! s’exclama-t-elle, devant l’évidence.
La châle n’était point fait. Arg. et dans moins de deux heures elle partait au spectacle. Mokkimy bondit alors littéralement sur son portable pour envoyer un Sos à Toupie, sauveur des chales en détresse et glissa le dit portable dans la poche du tablier en attendant une réponse, un signe du destin, n’importe quoi à la limite tant que c’était une solution par rapport au non fini. Elle déménage aussi le châle en urgence de la pièce d’où elle vient d’être virée par le père ^^’.De manière synchronisée, elle bondit également sur l’ordinateur pour se connecter à msn, dès fois qu’une jolivette serait là. Dodie était là. D’un troisième bond, Mokky ratterit dans la conversation, en l’entamant cependant d’un « Guaaaaaaaah ! * instant de panique * Mon châle est pas si fait que ça ! », puis, Mokky se mit à clignoter de toute part pour lancer des Sos lumineux. C’est une allégorie de la détresse hein ^^’  elle ne s’est pas réellement transformée en guirlande de Noël…Toujours en est il que Dodie et Toupie se sont chacun de leur côté dévoué pour partir en mission sauvetage.

Première tentative : Dodie essaie de m’expliquer comment bidouiller le châle via msn. Pour essayer de rendre sa tache plus facile, Mokky met en route la webcam pour lui montrer où elle en est. Seulement, entre la webette camée floue et mal fichue, et le châle ne pouvant prendre de recul, on ne distingue qu’un bout de blanc avec parfois un peu de rouge. ^^’ râpé.
Seconde tentative : Coup de fil de Toupie. Le châle descend l’escalier quatre à quatre et file s’installer sur la planche à repasser pendant que Mokky essaie de suivre le mouvement, le portable à l’oreille qu’elle barbouillera de fond de teint au passage. Plier, repasser, enjamber le fil du fer et éviter de lâcher le portable, c’est une action délicate, vraiment. Sisi ^^’ Le châle en témoigne. Pas moyen qu’il se plie dans le bon sens.
Proposition d’une troisième tentative : Toupie qui a un châle en plus me le prépare chez lui et me donnera des cours d’origami champenois dans la voiture, ainsi qu’à Mézi pour en faire profiter tout le monde. ^^’ solution validée.

Ainsi se termina le combat acharné pour plier un châle brodé ^^’ après maintes effusions de sang, cris de rage et coups de téléphone ^^

Mokky

Posté par Elo_Dodie à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

archive : 31 aout

les folles aventures de la grande Berthe - épisode 2

Eh oui!!! Que voulez-vous, Berthe revient toujours au programme!

Faut dire que ma Berthe avait quelque peu souffert du voyage en Roumanie. Elle n'était déjà pas très vaillante en partant (bah oui, on rate sa Berthe parfois!) mais la suite de danse en paysan complet, qui s'enchaînait avec la suite de branle, sous les projecteurs et dans le feu de l'action, l'a achevée et elle commençait à ... battre de l'aile! C'est tout à fait ça! Pourtant elle n'a pas pris l'orage roumain (si je ne m'abuse elle s'était dépéchée de rentrer avec moi pour une certaine soirée pâte post représentation - ah oui, c'est vrai, le compte rendu de Roumanie n'est toujours pas posté...). Bref, en rentrant, Berthe est allée à la lessive... et depuis qu'elle est sèche, elle traine sur la tête à coiffer. Pour le coup, Christine a complètement raison : on aurait dû appeler Berthe "Charlotte". Une Berthe pas faite sur une tête à coiffer, on dirait un tableau révolutionnaire et la tête de je ne sais qui sur un pique, portant encore sa charlotte! Mais bon, là n'est pas la question!

Il faut donc refaire Berthe car en théorie elle est de sortie samedi pour une animation lors d'un mariage.

Convaincue que tout problème a une solution (et Berthe est quand même un sacré problème!), je suis partie à la chasse à la recette d'amidonnage sur internet. Et je suis tombéesur ça : http://evolbreizh.free.fr/Amidonnage.html.... Taaaaaaaaaaaadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam! Voilà enfin des proportions et une méthode! Sauf que bon, comme vous aurez remarqué, de votre oeil perspicace, la recette de "l'amidonnage à froid" n'est rien de plus qu'une mise en forme de nos tentatives désespérée du 1er épisode des aventures de Berthe... le souci est toujours le même : comment n'amidonner qu'une partie, mais en entier, sans toucher le reste!

Hier, j'ai donc pris mon courage à deux mains et me suis lancée dans des expérimentations... je vais amidonner Berthe à chaud! (lol, comme ça ça a un petit côté "je vais marquer Berthe au fer rouge", mais non, je vous assure! Aucune Berthe n'a été maltraitée lors du tournage de ce film... euh, de la réalisation de cette expérience! Sinon il est certain que la SPB aurait porté plainte!)

Donc, me voilà avec mes 30g d'amidon en cristaux et mes 25cl d'eau (soit dit en passant, ça fait trop d'amidon pour 1 Berthe mais après suffit de prendre des qauntités proportionnelles). Je mélange, je mets sur le feu... (avec ma cuillère en bois, je ressemble au bidouillage photoshop que Caro a fait de ma photo. Me manque que la toque et la silhouette falbala!!!) J'attends le stade de la "pâte gluante". Personnellement, j'opterais plutôt pour une comparaison avec de la colle à papier peint. Faites donc chauffer jusqu'à ce que le mélange ressemble à de la colle à papier peint!

Laissez tiédir. (ne pas mettre son doigt dans l'amidon qui sort du feu, c'est bouillant. Ne trouvez pas le conseil ridicule, j'en connais qui l'ont fait!...)

Passer de la cuisine à la pièce où se trouve votre planche à repasser, (sur laquelle vous aurez pris le soin de disposer votre Berthe dans son plus bel arrondi, et de la repasser une première fois pour l'applatir et bien marquer les plis) votre casserole d'amidon à la main (avec au besoin un dessous de plat pour poser la dite casserole).

C'est maintenant que les choses amusantes commencent... et surtout que la technique de l'amidonnage à chaud prouve toute son efficacité!

Posez Berthe sur un plat, ou sur une planche de cuisine, quelque chose dans le genre. Prenez une cuillérée de colle à papier peint/amidon. Posez là sur Berthe (commencez par un bout, et faites au fur et à mesure en tournant). Posez doucement, sans faire "splatch" avec ce truc gluant. Ensuite, de vos délicats doigts de fée, tartinez généreusement votre Berthe, en allant bien dans les coins (comment ça y'a pas de coins sur Berthe?), et surtout en essayant de tartiner uniformément, aussi bien la dentelle que le tissu, en marquant bien les plis. (Attention!!! Ne léchez pas vos doigts! C'est de l'amidon, pas de la confiture ou du nutella, bien que ça se tartine... ) Une fois que vous avez tartiner Berthe de façon à bien faire pénétrer l'amidon dans le tissu (comme votre crème le matin!), prenez un linge propre et enlever le surplus de pâte, en veillant à ce qu'il n'y ait pas d'amidon qui bouche les trous de la dentelle.

Laissez sécher Berthe complètement. C'est l'étape la plus longue. (pendant ce temps, allez faire vos courses, repassez votre châle, faites votre séance manucure, regardez la télé, ou bien lisez ce blog! Ou alors mangez une bonne tartine de nutella pour vous remettre de vos émotions, mais après vous être lavé les mains!)

Une fois que Berthe est sèche, repassez-là. A priori, pas besoin de l'humidifier avant repassage. Commencez par mettre un linge au dessus de Berthe, mais après un bon coup de fer, vous pouvez la repasser directement. Au dessus et au dessous de préférence.

Et voilà! Berthe ressemble déjà à quelque chose! Elle est raide, et surtout n'a pas une seule auréole!!!! Si c'est pas beau!

Si vous trouvez que Berthe n'est pas assez raidie, recommencez la même opération (l'amidon refroidie qui reste dans votre casserole est réutilisable. Réchauffez le avec une goutte d'eau et il sera comme neuf!) Pas besoin de tartiner autant Berthe la seconde fois. Allez-y molo, de façon à n'avoir presque rien à enlever.

Pour les dubitatifs et les sceptiques, cette méthode a réellement été expérimentée entre hier et aujourd'hui et le résultat s'avère réellement probant.

Voilà!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elodie, qui va devenir spécialiste ès Berthe (et surtout ès baratin à propos de Berthe!)

Posté par Elo_Dodie à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

archive : 28 aout

Fête de la Moisson à Provins - 28 aout 2005

Bon, on ne parlera pas plus que ça de la journée pour diverses raisons (qui sait comprendra!)

Mais on retiendra surtout la mise en costume dans un bus en marche... moment mémorable (cf photos ci-dessous).

On retiendra aussi le show de Régis sur la tambourinette (mais je n'ai pas de photos pour l'illustrer! Peut-être la maman de Mathilde en aura-t-elle?)

Posté par Elo_Dodie à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]