les folles aventures de la grande Berthe - épisode 2

Eh oui!!! Que voulez-vous, Berthe revient toujours au programme!

Faut dire que ma Berthe avait quelque peu souffert du voyage en Roumanie. Elle n'était déjà pas très vaillante en partant (bah oui, on rate sa Berthe parfois!) mais la suite de danse en paysan complet, qui s'enchaînait avec la suite de branle, sous les projecteurs et dans le feu de l'action, l'a achevée et elle commençait à ... battre de l'aile! C'est tout à fait ça! Pourtant elle n'a pas pris l'orage roumain (si je ne m'abuse elle s'était dépéchée de rentrer avec moi pour une certaine soirée pâte post représentation - ah oui, c'est vrai, le compte rendu de Roumanie n'est toujours pas posté...). Bref, en rentrant, Berthe est allée à la lessive... et depuis qu'elle est sèche, elle traine sur la tête à coiffer. Pour le coup, Christine a complètement raison : on aurait dû appeler Berthe "Charlotte". Une Berthe pas faite sur une tête à coiffer, on dirait un tableau révolutionnaire et la tête de je ne sais qui sur un pique, portant encore sa charlotte! Mais bon, là n'est pas la question!

Il faut donc refaire Berthe car en théorie elle est de sortie samedi pour une animation lors d'un mariage.

Convaincue que tout problème a une solution (et Berthe est quand même un sacré problème!), je suis partie à la chasse à la recette d'amidonnage sur internet. Et je suis tombéesur ça : http://evolbreizh.free.fr/Amidonnage.html.... Taaaaaaaaaaaadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam! Voilà enfin des proportions et une méthode! Sauf que bon, comme vous aurez remarqué, de votre oeil perspicace, la recette de "l'amidonnage à froid" n'est rien de plus qu'une mise en forme de nos tentatives désespérée du 1er épisode des aventures de Berthe... le souci est toujours le même : comment n'amidonner qu'une partie, mais en entier, sans toucher le reste!

Hier, j'ai donc pris mon courage à deux mains et me suis lancée dans des expérimentations... je vais amidonner Berthe à chaud! (lol, comme ça ça a un petit côté "je vais marquer Berthe au fer rouge", mais non, je vous assure! Aucune Berthe n'a été maltraitée lors du tournage de ce film... euh, de la réalisation de cette expérience! Sinon il est certain que la SPB aurait porté plainte!)

Donc, me voilà avec mes 30g d'amidon en cristaux et mes 25cl d'eau (soit dit en passant, ça fait trop d'amidon pour 1 Berthe mais après suffit de prendre des qauntités proportionnelles). Je mélange, je mets sur le feu... (avec ma cuillère en bois, je ressemble au bidouillage photoshop que Caro a fait de ma photo. Me manque que la toque et la silhouette falbala!!!) J'attends le stade de la "pâte gluante". Personnellement, j'opterais plutôt pour une comparaison avec de la colle à papier peint. Faites donc chauffer jusqu'à ce que le mélange ressemble à de la colle à papier peint!

Laissez tiédir. (ne pas mettre son doigt dans l'amidon qui sort du feu, c'est bouillant. Ne trouvez pas le conseil ridicule, j'en connais qui l'ont fait!...)

Passer de la cuisine à la pièce où se trouve votre planche à repasser, (sur laquelle vous aurez pris le soin de disposer votre Berthe dans son plus bel arrondi, et de la repasser une première fois pour l'applatir et bien marquer les plis) votre casserole d'amidon à la main (avec au besoin un dessous de plat pour poser la dite casserole).

C'est maintenant que les choses amusantes commencent... et surtout que la technique de l'amidonnage à chaud prouve toute son efficacité!

Posez Berthe sur un plat, ou sur une planche de cuisine, quelque chose dans le genre. Prenez une cuillérée de colle à papier peint/amidon. Posez là sur Berthe (commencez par un bout, et faites au fur et à mesure en tournant). Posez doucement, sans faire "splatch" avec ce truc gluant. Ensuite, de vos délicats doigts de fée, tartinez généreusement votre Berthe, en allant bien dans les coins (comment ça y'a pas de coins sur Berthe?), et surtout en essayant de tartiner uniformément, aussi bien la dentelle que le tissu, en marquant bien les plis. (Attention!!! Ne léchez pas vos doigts! C'est de l'amidon, pas de la confiture ou du nutella, bien que ça se tartine... ) Une fois que vous avez tartiner Berthe de façon à bien faire pénétrer l'amidon dans le tissu (comme votre crème le matin!), prenez un linge propre et enlever le surplus de pâte, en veillant à ce qu'il n'y ait pas d'amidon qui bouche les trous de la dentelle.

Laissez sécher Berthe complètement. C'est l'étape la plus longue. (pendant ce temps, allez faire vos courses, repassez votre châle, faites votre séance manucure, regardez la télé, ou bien lisez ce blog! Ou alors mangez une bonne tartine de nutella pour vous remettre de vos émotions, mais après vous être lavé les mains!)

Une fois que Berthe est sèche, repassez-là. A priori, pas besoin de l'humidifier avant repassage. Commencez par mettre un linge au dessus de Berthe, mais après un bon coup de fer, vous pouvez la repasser directement. Au dessus et au dessous de préférence.

Et voilà! Berthe ressemble déjà à quelque chose! Elle est raide, et surtout n'a pas une seule auréole!!!! Si c'est pas beau!

Si vous trouvez que Berthe n'est pas assez raidie, recommencez la même opération (l'amidon refroidie qui reste dans votre casserole est réutilisable. Réchauffez le avec une goutte d'eau et il sera comme neuf!) Pas besoin de tartiner autant Berthe la seconde fois. Allez-y molo, de façon à n'avoir presque rien à enlever.

Pour les dubitatifs et les sceptiques, cette méthode a réellement été expérimentée entre hier et aujourd'hui et le résultat s'avère réellement probant.

Voilà!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elodie, qui va devenir spécialiste ès Berthe (et surtout ès baratin à propos de Berthe!)