3 septembre - animation d'un mariage au clos des Vignettes /1

Etape 1 : la mise en costume, par Caro, pêcheuse de perle

Le châle se rebiffe.
Il était une fois un châle. Non nommé lui, pas comme la grande Berthe. Ce châle venait d’être repassé, plié à moitié pour qu’il ne traîne pas par terre, et posé sur la veste paysanne. Et pendant de longs jours, ce châle resta ainsi, inachevé, enfermé dans un placard lugubre avec pour toute compagnie quelques jupes, caracos et un cotillon. Cela, bien sur, n’était pas connue de Mokkimy, qui par un samedi ensoleillé s’apprêtait à préparer son costume paysan complet, armée de ses cinq épingles. Elle sortit le châle et la veste puis tenta d’assembler les deux avec pour toute aide une notice d’épinglage préalablement écrite par Dodie.
-Oh ! s’exclama-t-elle, devant l’évidence.
La châle n’était point fait. Arg. et dans moins de deux heures elle partait au spectacle. Mokkimy bondit alors littéralement sur son portable pour envoyer un Sos à Toupie, sauveur des chales en détresse et glissa le dit portable dans la poche du tablier en attendant une réponse, un signe du destin, n’importe quoi à la limite tant que c’était une solution par rapport au non fini. Elle déménage aussi le châle en urgence de la pièce d’où elle vient d’être virée par le père ^^’.De manière synchronisée, elle bondit également sur l’ordinateur pour se connecter à msn, dès fois qu’une jolivette serait là. Dodie était là. D’un troisième bond, Mokky ratterit dans la conversation, en l’entamant cependant d’un « Guaaaaaaaah ! * instant de panique * Mon châle est pas si fait que ça ! », puis, Mokky se mit à clignoter de toute part pour lancer des Sos lumineux. C’est une allégorie de la détresse hein ^^’  elle ne s’est pas réellement transformée en guirlande de Noël…Toujours en est il que Dodie et Toupie se sont chacun de leur côté dévoué pour partir en mission sauvetage.

Première tentative : Dodie essaie de m’expliquer comment bidouiller le châle via msn. Pour essayer de rendre sa tache plus facile, Mokky met en route la webcam pour lui montrer où elle en est. Seulement, entre la webette camée floue et mal fichue, et le châle ne pouvant prendre de recul, on ne distingue qu’un bout de blanc avec parfois un peu de rouge. ^^’ râpé.
Seconde tentative : Coup de fil de Toupie. Le châle descend l’escalier quatre à quatre et file s’installer sur la planche à repasser pendant que Mokky essaie de suivre le mouvement, le portable à l’oreille qu’elle barbouillera de fond de teint au passage. Plier, repasser, enjamber le fil du fer et éviter de lâcher le portable, c’est une action délicate, vraiment. Sisi ^^’ Le châle en témoigne. Pas moyen qu’il se plie dans le bon sens.
Proposition d’une troisième tentative : Toupie qui a un châle en plus me le prépare chez lui et me donnera des cours d’origami champenois dans la voiture, ainsi qu’à Mézi pour en faire profiter tout le monde. ^^’ solution validée.

Ainsi se termina le combat acharné pour plier un châle brodé ^^’ après maintes effusions de sang, cris de rage et coups de téléphone ^^

Mokky